La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

69.

 

 

 

 

20bd4589c01e9d476deb9a8f2383cc3f.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Et ma ville insolente voyageuse, de ports en larmes, d’écharpe volage en écluses vagabondes au trépas d’un mendiant mais je t’aime bohème enrôlée de mousson à l’orée d’un arc-en-ciel. Au loin la fessée du pêcheur pour unique prêcheur le vertige du sonneur. Le loup rôde et la nuit étend son chapelet blanc… La bouche donneuse, tremblante pécheresse, quai de la romance insouciant voyou l’oubli du carême sur mes hanches. Et le veneur de louves au coin du Moulin Rouge me blouse.  

 

 

 

 

 http://static.blog4ever.com/2006/01/94307/BONNET-NOEL-JOYEUSES-FETES.gifRachel Désir.

 

 

 

 





08/12/2016
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres