La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Arpèges …

 

 

 

 

 m.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur les sentiers de naguère un cœur n’a pas d’hier qu’une berceuse vermeille en un lange brodé. L’âge tendre sur l’oreiller et ma main tremble un peu caressant les saisons … Et l’arbre à vie compose de ses feuilles automnales une étrange mélodie jouée à quatre mains. Un temps de chien tapote à ma porte, à croire la pluie un déshabillé d’heure m’offre le fruit de mon envie de n’être qu’un quartier abandonné. J’ai crié New York et pleurer Paris palissant sous la bombe.  Á pas chassé, à nuque courte, à longue nuit prunelle sur le parvis … La renarde tapie, ma Gauloise  au bord des lèvres, je filais vélin, chandail tiré à la courte paille sur mon épaule à demi bohème.    

 

 

 

 

 

La vie est une ingénue lorsqu'elle est nue.

Le poète est atome fragile, à tome naissant, à Tom.

 

 

 

 

 

 

 

http://static.blog4ever.com/2006/01/94307/petit_5290019.gif Rachel Désir



26/02/2016
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres