La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Au temps court la chaussée...

 

 

 

 

 

 

 

big_photo_94307_11328502_201407193548923.jpg
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu as versé la première larme... Je te pleure d'un dernier pleur. Tu as froissé la première rose, pour toi j'ai défroissé la dernière, soigné le pourpre de sa corolle, lui ai redonné l'éclat d'honneur celui que goûte la rosée. Quand maussade la pluie avait effeuillé son vermeil, sous ses ondées j'ai rebaptisé l'incarnat. Égouttée des sanglots d'autrefois, j'ai rhabillé la pucelle de ces gestes devenus interdits, embaumé l'inédit de ce parfum oublié. Autant court la chaussée de vieux lacets entrelacés. Mon ami, le temps nous a bien vieillis, deux amants sous le même parapluie.

 

 

 

 

 

 

 La tête me tourne, jouvencelle entre tes draps.

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/Boh--me.gif



24/03/2017
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres