La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Brève de nouvelles.

 

 

 

 

27_12_15 - 1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Dix heures trente le soleil flirte entre brouillard et lagune. Sur la rive chasseur abandonné, gibecière déchirée, Paul dormant sur une paillasse  rêvasse à la bécasse.  Á cette nuit écourtée, de désirs émiettés, Virginie sous la veille  d’un embrun se perd dans la bruine provençale … Tandis que les aiguilles de l’horloge s’assemblent résonnant midi, deux êtres se distancent, tombée d’ombres. Un vent tzigane caresse la campagne, la main du vigneron danse dans la vigne, folâtre un jupon entre serment et sarments, muscat blanc au pourpre rayonnant le temps éméché. Les doigts grisés  le vendangeur éperdu dans le cépage d’une cotonnade  goûte au vin fou d’un mois de septembre. Une nichée  de raisins, une lichette d’hydromel  et l’ivresse de la demoiselle, entame bohémienne, hydre au miel  un beau gelé et coule le Beaujolais, ses pages enivrés.      

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/petit.gif https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/Boh--me.gif


        



28/12/2015
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres