La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Broderie d'eau.

 

 

7b2c26772c3b9d8b37d980d7d54aa841.jpg

 



 

 

 

Sur un bout de trottoir, brève d'un soir, la prunelle entrebâillée s'estompe un brouillon de vie, océan de larmes un vieux mouchoir au fil d’Écosse jonchant la marelle de ses jours tendres, renaît la môme aux yeux clairs tendrelet pastel. Nue et paumée, cœur de papier, exil éphémère un rêve se déshabille tendres lais... Un morceau de vie trottoir de tous ces soirs ; somnambule une vieille histoire, un vol d'oies sauges, gambadent ses souvenirs. La craie blanche chuchote marelle sur le parvis, palet sur la case ciel, tremblotent au pas de la ballerine ses pas chassés. Tirer à la courte paille les plus belles séquences d'un long métrage, le droit d'inventaire du silence d'un souffle, la valse brune, gitane à l’abandon, la traîne du jupon. Gantelet du bout des doigts le passeur des draps blancs.





 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



12/12/2017
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres