La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Comptoir de comtoise.

 

 

 

 

 

 

tumblr_ljmk0oCdjM1qeyuguo1_500.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est sept heures trente, un vent glacial souffle au dehors giflant les lézardes de mes murs … Le café a du mal à passer, vitre teintée mes prunelles désorientées. La petite cuillère fait trop de bruit, s’effrite la porcelaine  de ma veille tasse. Ta chemise froissée sur le plancher a gardé ton odeur, le bois crépite dans la cheminée, tout ce mélange  mégalo, tout se mélange mon ange … L’ardoise du temps, une craie crisse … Un petit coin de poussière sur mon pupitre de clown triste. Marionnettiste  aux sanglots mendigots nos ficelles en lambeaux … Le cœur un peu rétro, au creux de ta main il fait si beau. Mes idéaux  de va-nu-pieds, quartier des songes ma main tremble un peu, ma gauloise boite grivoise au bord de mes lèvres. Il est minuit une larme en cavale, cocher  clopin-clopant  un satin de vieux draps déraisonne. Où t’en vas-tu ma blonde brèves de colombe … Talon aiguille autiste, tapis rouge dépourpré.        

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/signature_1.gif



11/04/2016
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres