La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Degradé d'un temps.

 

c1dffa141ab9eadddc0b3bde950ba4d6.jpg

 

 

 

 

 

 

Tous ces draps blancs sans veine, ils ont pris le métro clopin-clopant nos gosses du tourment, sur le quai de nos dix ans deux mômes tremblant, leurs yeux mendiant d’un rêve d’amant. 

 

 

 

Passerose

corsage d'été

le deuil effeuillé.

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/290216001447791603.gifRachel Désir

 



24/07/2016
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres