La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Édition illimitée.

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/Marcheur.gif

 

 

 

Les fleurs de mon mal. Matin de cendres, l'herbe drue et dans ma mémoire ce nu. La prunelle baigneuse de l'inconnu et toi ma vie tu t'en fous je reste cet inédit... Une va-nu-pieds, thème libre, t'aime libre, kindle chandelle morte nous nous aimions le temps d'un manuscrit. Mon ami Pierrot, mon petiot, glacis de lune, erratum mirador, Mira dort... Amira porte son deuil. La fleur au bout du fusil. Immortelle de demoiselle mon amiral endormi, cahin-caha la larme sur le parvis. Le temps ce traîne-savates sur mon vieux plancher grincheux, évidée la marionnette se souvient d'une vieille Cène... Si le Bon Dieu est metteur en scène qu'il me donne l'ivresse des feuilles mortes. Ma bohème, ta main reste chaude lorsqu'elle écrit, originel parchemin du bout de mes doigts. L'herbe tremblante de mes tiroirs reste cette encre noire. La Faucheuse lisseuse dans la marge... La cavale des jours heureux, claquent les persiennes de nos printemps audacieux, toi ma page blanche et nos rêves, précieuses dames de France. Ma camomille lettre à Camille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rachelhttps://static.blog4ever.com/2006/01/94307/2k85m6gj_b72_5147023.gifDésir




25/07/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres