La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Exquises guenilles.

 

 

32c09b91e989794f7be5207ab099a6be.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Valse la rivière avec ses veilles éternelles, sentinelle aux chatoyantes larmes. Ses rives se souviennent des perles de rosée carressant le roseau et si à touche-touche d'une prunelle te reviennent, garrigue, au port des eaux mortes, les tristesses de l'airelle courroucée; d'un vol d'oies sauvages se fige le banc des assises. Filandière sous l'aile de l'hirondelle les ondées de novembre te ramèment au puits de l'enfance où s'endort la lavandière épuisée d'avoir tant puisé.

 

     

 

La desserte des vieux jours, dissertation au vent postal; le cœur embryonnaire.    

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.blog4ever-fichiers.com/2006/01/94307/pop_5289824.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



19/03/2017
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres