La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Il est où le bonheur ? Il est loup ...

 

 

 

 

 

 

 

20160703_125050.jpg 20160629_114130.jpg
20160703_125016.jpg

 

 

 

 

 

 

A ta larme, pendu, un rêve suspendu … Toutes ces ombres qui t’ont fait mal, le mal du vide, un mal de bide bidonville. La fleur au bout du fusil roulette russe de la vie. Une soudaine envie de mépris étendard de tes yeux éponge d’un jeune gueux. Le temps valseur parsèment tes pleurs, tes longs cheveux  crawleur de trottoir d’une rue aphone avec ses iPhone …

Et dans ton aïe faune paille un perroquet :

-         « Il est où le bonheur ? Il est où … »

Chemin d’un fantassin s’éraille un monde bleu.  

Il finira sa vie quelque part dans le temps, trois ou quatre pas de plus dans le vent …  

L'aube épine et sa triste mine. Fillette va donc quérir l'airelle. Demoiselle fuyante la larme en son grenier. Bluette la lettre aux lèvres pâles.

Au loin retentissent des aboiements, les chiens loups d’un samedi soir … Où l’été guêpier revêt  sa guêpière  automnale  à la rouille des feuilles du mal danseuses primaires au gré du vent d’autan. Deux trois mouvements de Vivaldi : le printemps, l’été, l’automne et cercueil dans la tourmente les neiges du Kilimandjaro. 

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/signature_10_5289849.gif

 



04/07/2016
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres