La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

La tour de veille.

 

77502bf5.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toutes ces musiques d'un métronome,

ce métro môme.

Une menthe à l'eau

et une petite déprime d'une culotte courte.

Tu sais tu es ma trisomie ...

Vivre en couleurs une canne à l’appui.

Je voyage beaucoup dans mes rêves et l'oiseau est beau,

les oies sauvages et l'hirondelle sont mon berceau.

S’emprisonne le jardin d'Éden...

Je me prénomme Hélène,

ils auraient dû m'appeler fragile,

fragile comme leur amour.

Tout là-bas à contre jour ;

ce que disent nos vieux mariés,

les amoureux de mes vingt ans le médisent.

Á trop en vouloir,

un bout de trottoir,

gitane à corps perdu

et le matelot riait.

Je ne veux pas voir mourir la vierge au seuil d'une prière aprise,

encore une rue,

un dessin animé,

écueil de mes cernes mes p'tits seins inanimés.

Tous les diamants sont des mendiants,

aux assises des bans blancs

tous les astres sont des amants vaincus alors pourquoi peindre ce nu ?

Moi, tu sais... Mon coeur est une île,

destinée en avant toute.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/pop_5289827.gif



21/05/2017
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres