La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Le bégueule.

 

20171111_081842.jpg



 

 

 



Une gerbe de blés, mélancolie grivoise, hymne au poilu dénudé, j'entends les bruits du passeur ! Se dévoile lointaine auberge une rue doucereuse. La bacchante indolente, le cœur filandreux aux sanglots d'une rose trémière... S'il n'était pas poète... Au chœur des tranchées il savait s'inventer des caresses de papier, rouler le gris noblesse d'un lieu-dit. Le teint terreux, à la main chercheuse d'une autre vie, au barouf de sa gamelle s'étreignaient le jour et la nuit enclos de barbelés. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

artfichier_94307_6930544_201702152805664.gif



11/11/2017
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres