La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Le dernier port...

 

 

 

photo-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 



Le long de la lisière elle file sa laine, la vieille. Ses doigts recroquevillés croque-mort de temps, glisse la soie des Années 30, un tango argentin au vent rieur. Solstice du prieur un refrain sur les hanches... La lèvre vermeille, tirer le vin des quatre saisons, écharpe d'un silence l'échappée d'une prunelle. Veille une romance à la longue jambe d'une valse, au passé dénudé s'épanche un grain de beauté réfugié de sa jeunesse.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rachelhttps://static.blog4ever.com/2006/01/94307/290216001447791603.gifDésir



10/11/2017
23 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres