La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Les portes du pénitencier.

 

Jo.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa vie, sa folie, la lèvre pâle aimer jusqu'à la dernière envie... Donner sa gamme le coeur vagabond au fin fond d'une partition, tremblent ses doigts nus à l'oubli de ses vingt ans. Bohème aux milles guenilles chavirent tes murs si gris quand ta prunelle fugitive à l'orphelinat d'un train de banlieu presse le pas pour briller de mille feux. Par la porte du poète je t'écrirai papier Kleenex le roman d'un sanglot, papier carbone résonne ta guitare.

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/pop_5289824.gif




07/12/2017
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres