La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Par la porte du poète …

 

 

 

c7861b2d4f83249b3704ff2588b882e8.jpg

 

 

 

 

 

Un dernier jet, et laisser fleurir la gerbe. Parce que la lumière lui fait mal aux yeux il part sans se retourner. Aux quatre vents d’une vie flamber musette, c’est peut-être Noël… J’entends encore ses pas… Chaland de ses cheveux au vent, roulent les galets aux pleurs de la rivière, un pont s’est courbé, s’enrôlent les peupliers pour l’amour d’un marin échoué. Et la houle et la rive, lycéennes enjôleuses écharpe à son cou… Roulis une larme caracole capricieuse orpheline.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/290216001447791603.gif Rachel Désir



18/11/2016
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres