La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Porcelaine.

 

 

 

 

 

 

regard double copie.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Harmonie muette, quartier Latin, des soupirs italiens, tu me tiens la main, une poupée sous verre, une photo, matons pour changer de saison … Un café crème, tourne l’hiver, c’était hier  trognon de pomme, de soleil il n’y avait guère. Un photomaton, un noir et blanc maton de bohème, la peine sur un banc, violoncelle et gants blancs. S’enchevêtrant filaient la laine bohème nos souffles pêle-mêle, une lampée de sel. La taille bohémienne, tes mains sur mes hanches faisant la manche, tissant  du bout des doigts la fièvre d’un dimanche.   

 

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/Boh--me.gif



10/12/2015
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres