La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Pot-pourri céruléen.

10548194_767717673249517_4845002105753752424_o.jpg

 

 

 

 

 

 

Dans un recoin de mémoire sous la dentelle de l’éternité sont rangés quelques perles nacrées, d’humbles souvenirs … Un jour de grand vent sous les jupons du temps, ils déploieront leurs ailes, rêve de soie où naguère des yeux bleus et des cheveux blonds gambadaient, et un tiroir grincera tout au fond d’une mémoire.

 

 

 

Ils s'en vont le cœur heureux, l'adieu au bord des lèvres, les vieux, le temps au creux de la main, livre d'images happant l’horizon.

 

Ma muse ne fut que quelques notes perlées, la beauté d’une rose sclérosée en ce chant inachevé. Deux trois brimades de clavier, touches blanches bohémiennes, un déhanchement de dièse, touches noires vauriennes, nous voilà toutes deux parées d’un sournois solfège.

 

La mer lave les rivages mais n'efface pas l'absence. I miss you forever.

 

Feuilles d'automnes parsèment l'ivresse du printemps. Dansez jouvencelles, robe au vent. La rose frivole demoiselle ... Et le vent d'autan rassemble le temps, château de porcelaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/pri_5289825.gif



09/08/2016
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres