La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Titre introuvable.

 

 

 

humanshield_poster_mockup.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un petit bout  de chemin chien errant, tes yeux couleur bordel, ma mie. Ne ferme pas tes yeux, j’ai l’aigreur du grand bleu… Le froissement de ta lèvre myosotis effeuillé, la larme enchaînée capeline d’un été. Mi-ficelle, mi-querelle, la fugue des feuilles mortes sous l’aubade d’un champ de blés. Et cette immortelle chandelle de l’après d’airelle, endormies à nos pieds la pervenche et ses abeilles, cœur de porcelaine… Valse la neige menuet effilé, le mois de Marie Noël blanc chandail d’un printemps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/signature_10_5289849.gif



03/11/2016
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres