La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Valse noyée.

 

10271615_660184470742063_2463552958136035667_n.jpg

 

 

Sous le vent de mon cœur frissonne une chandelle … Souvenir d’un été où l’amour en rappel longeait l’ivresse  de tes caresses. Cordelette tendue mes seins de petite ingénue se cambraient sur la cordillère de mes courbes. De tes mains grand’voile s’agite lointaine l’oriflamme mélancolique de nos sentiers battus. Les heures cendrées s’estompent de la saison des passions. Oublier l’orée de l’aube jouvencelle où la rose trémière à jamais ne se fanait, touche blanche, note morne, un refrain désuet sur un clavier abandonné, le menuet  des vieux amants apprivoisés.

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 



08/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres