La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Á petits pas …

 

Viens dans mon appartement ce n’est pas un palace juste un deux pièces mais même à l’étroit en se serrant un peu, il y assez de place pour loger les sentiments de deux. Tu sais on défait et on refait sa vie c’est comme une paire de lacets, les deux ne font pas forcement la paire … Ils sont toujours usés l’un après l’autre, ces petits bouts de cordes sont toujours mal ficelés et s’usent bien avant les chaussures. L’usure des semelles de tes codasses te fais trébucher ensuite c’est le tour de tes orteils qui perce la pointe de tes baskets pour s’évader un peu, le jogging était trop long … Bien sûr il y a le bon vieux talc pour apaiser l’échauffement de ta voûte plantaire. Á chaque coin de rue un cordonnier pour essayer de réparer le mal mais après tout on trouvera toujours chaussure à son pied quitte à changer de paire assez souvent. Sur mon bassoir de fenêtre il reste toujours quelques miettes qu’il fait bon partager. Mon bout de jardin est assez spacieux pour y cultiver mes pensées et les tiennes, tes soucis et les miens.

 



06/08/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres