La petite dame au camélia. - La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

La petite dame au camélia.



Par la porte du poète.
Par la porte du poète. :


Le rideau s'est levé, sur la scène une gerbe de fleurs…

Nous l'aurions tant aimé si nous l'avions connu.

La vie et ses innocences de rue,

un parfum de trottoir oratoire d'un inconnu.

Les feuilles mortes le dansent encore dans la rousseur automnale.

Éternel tombeau pleurent les colombes. 

Peu importe la plume tant que le voyage est là. Le temps est un artiste sans bagage.

RD


L'ange frivole.
L'ange frivole. :

Lavis bourgeon de demoiselle,

une lettre à l'infidèle,

un petit bout de fièvre,

une main mièvre.   

RD


Ombres et lumière.
Ombres et lumière.

Envolée bohémienne.
Envolée bohémienne. :

Drapé bohémien,

valseuses à l'ancienne.

RD


C'est tout un poème.
C'est tout un poème. :

Chaque corolle est une rime à la vie,

lavis.


Gueule d'amour.
Gueule d'amour. :

Bouche en coeur.


Le chant des sirènes.
Le chant des sirènes. :

Langoureuse corolle.


Les petites cachottières.
Les petites cachottières. :

 Gamin d'un matin.


Embryonnaire.
Embryonnaire. :

Fœtus végétal.


Délicieuse bohème.
Délicieuse bohème. :

La main sur sa catin, innocent parfum, embruns marins de ses reins, vagues clandestines. 

RD