La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Le bonheur lever d'un jour.

Un souffle d'heures, un vent léger berce la treille.



Les P'tits baroudeurs de cÂœur !
Les P'tits baroudeurs de cœur ! :

Laisse gémir les fleurs et fleurir les pleurs.

Loin des yeux mais près du coeur. 


Qui l'a dit ?
Qui l'a dit ? :

Qu'il a dit le poète... Vivre de ses rêves est la plus belle entité.


À vous qui égayez ma vie de vos matins charmants.
À vous qui égayez ma vie de vos matins charmants.

Louna.
Louna. :

Élevée au bon grain ; de l'amour et un sein. 


J'aime le noir et blanc.
J'aime le noir et blanc. :

Court métrage d'un long moment.


Mon arbre généalogique.
Mon arbre généalogique. :

Tome pousse.


Panaché d'amour.
Panaché d'amour. :

Ce n'est pas la couleur de peau qui diffère mais l'indifférence d'un coeur.


Louna.
Louna. :

P'tit bonheur au lever du jour. 


Le vol du condor.
Le vol du condor. :

Qu'il n'y eu qu'une aubade d'un pourpre.

RD 


Rêverie...
Rêverie... :

Les immortelles portent sous leur aube les dentelles du dimanche. 

Infidèles jouvencelles elles n'ont d'yeux que pour les cieux de leur aube blanche. 

Crémières de l'ivresse d'une saison,

aux caprices de l'ivraie elles perdent leur raison,

angoisse au diapason,

se froissent leur jupon.

RD