La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Tombée de 365 jours.



Futur.
Futur. :

Quand il ne reste plus que l'après…

On peut encore façonner le temps et vivre l'apprêt d'un hier.

RD


La journée de la femme.
La journée de la femme. :

La femme est l'orgueil
de la vie ;
elle est son point-virgule,
elle est son enfant et sa mère.
RD


Passager clandestin...
Passager clandestin... :

J'achète ton livre, tu achètes le mien ; ce n'est pas mon pain.

RD


Destinée.
Destinée. :

Intuition.


Le poète eperdu.
Le poète eperdu. :

Au temps perdu...


Les grives au loup.
Les grives au loup. :


Fugitive bohème d'un chemin de paille, châle en arrière, le temps file sur tes épaules. Quartier Latin il y a comme un brouillon dans ton regard, au loin le porteur d'eau…

Rachel Désir


L'éternité.
L'éternité. :

La montagne m'apparaissait, l'ange des moissons à la croisée des saisons à quelques pas des matins croulants. Le ciel semblait décapiter le vieux chêne, ivresse du grand bleu…

Rachel Désir.


Balade dénudée.
Balade dénudée. :
Chemin veineviaire de la vie.
Trafique cœural. 
RD

Pleine lune.
Pleine lune. :

Le jour s'est couché sans toit, sans toi  mon chien.


Quand il ne reste que le temps...
Quand il ne reste que le temps... :

Une valse de Vienne

et les larmes me viennent

mais il faut croire en septembre,

aux galets et à la mer. 

RD