La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Ah tu verras …

 

 


 

 

Le temps efface et construit, il nourrit et fait mourir.

 

 

 L’âme fleurit, devient fruit  et s’enfuit, prunus de vie.

 

 

 Le cœur est un immense bateau

où les matelots

fendent les vagues et brisent leur dos.

 

 

 

Un peu plus haut mais sans tomber,

je voudrais rester en bas sans trébucher.

 

 

 

Le verbe aimer ne se récite pas, il s’apprend.

 


 



09/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres