La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Rose de lumière.

 

 

 

 

20200730_082041.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Pour l'amour qu'il nous reste sous nos vieux draps plissés. Oh ! Lucifer laisse-nous entre nos draps blancs le parfum d'Esmeralda. Et déjà les couleurs automnales glissent sur ta peau. L'hiver souffle et parcourt l'ivraie de nos chemins et j'expire dans la langue de Shakespeare même si mes lèvres ne savent que balbutier :

-"Y love you."

 Une trace de rouge à lèvres brouillon  de nos mots nus. Aux regrets des matins nos gestes clandestins, ma main rampant sous ta chemise. Se consume mon exquise cerise, eau de vie, comme ton dernier verre de vin. Sous mon jupon de soie je suis l'élève de tes doigts. Drapeau blanc l'esquisse de nos guenilles, le blâme d'une église, aurions-nous besoin de poser nos ailes ? I don't know... S'effacent sur le sablon nos baies de jouvence, la prunelle somnolente contemplant un coucher de soleil, vigne vierge de nos cœurs assoupis puis sur mon corps de femme une rivière de larmes. À l'obédience de mes seins nus l'écume de nos caresses. 

 

 

 

S'appauvrir d'un sanglot, s'enrichir d'un sourire, on choisit un chemin mais son horizon est toujours incertain.

 

 

 

 

 

 

 

 

Rachelhttps://static.blog4ever.com/2006/01/94307/glitter.gifDésir

 

 

 

 

 



22/09/2020
23 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres