La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Au sommeil de l'orchidée.

 

 

20190331_223940.jpg 20190401_090746.jpg

 

 

 

De corolle tendre à tendresse fanée, des caresses effeuillées à la page écornée, de ces matins bohèmes à la larme si blême, écuyère d'un je t'aime, du baiser chiné au corsage tombé. De la main de l'enfant au cierge de mes yeux. Au sommeil de l'orchidée un lange dénudé.

 

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/Boh--me.gif



01/04/2019
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres