La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Aumône diurne.

 

 http://www.facebook.com/#!/ange.bonello

 

 

 

Et ce sonne matin me réveille encore, baigne de rouge le récital de mes rêves, Quelques traînées blanches bordent mes yeux, ce récils somnambule courbe mes cils. La balade de mes rimes noctambules s’endort à l’orée d’une aurore boréale, récif de ma mémoire où deux ou trois écorchures blessent mes iris  … Moi je reprendrai bien une autre tasse de sommeil ou plutôt un grand bol de noir sans nuages, merci les cieux.

 

 

 



04/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres