La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Biscuit de l’aurore.

 

 

 

Je veux le bisou du matin, celui qui réveille le rouge sur les joues, la fringale des sentiments. Tendre bouchée d’amour sur le bord de la bouche, crissement de lèvres   que le printemps siffle au creux de mon oreille. La tendresse c’est l’éclat  de caresses d’ange qui vous berce dans l’orage, une main  frôlant votre visage  laissant à chaque passage des traces. C’est la voix du sage sur un chemin, le frôlement de l’existence, un corsage qui se délasse libérant l’espoir. Je songe au baiser de l’espérance, simple filin de coton perdu dans le satin des draps de passion. 

 



25/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres