La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bonne nuit.

 

Sommeille un balancier,

grince le sommeil.

La porte des rêves entrebâillée,

une nymphe s’émerveille.

Pleure un chandelier,

la cire chaude à son chevet,

temps inachevé.

 

 



27/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres