La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bonne nuit ...

 

 

 

Au creux de ma main,

 

un petit grain de bonté,

 

une petite graine de beauté,

 

une simple poussière

 

qui soufflée

 

vogue vers un lendemain.

 

Sur le front, un accroche cœur,

 

un coureur de jupon,

 

un zeste fripon,

 

il vous offre une fleur

 

et

 

implore votre pardon.

 

Á la commissure de mes lèvres,

 

un sourire enjôleur,

 

soyez bon joueur

et

acceptez vos erreurs.

 

Me gagne une torpeur,

 

d’un air moqueur,

 

Morphée m’enlève, heureux,

 

toute mon ardeur.

 

 

 



13/09/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres