La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bonne nuit !

 

Suite et fin je vous l'avez promis hier soir ...

 

Á présent je vois des gamins dans la rue, mourir de faim. Je ne vois plus la fin de tous ces chemins, passagère du temps, émigrée d’un passé … Je ne vois plus de lutin dans les jardins, je ne vois plus les yeux malicieux de mon enfance. Je vois des gradins vides, plus rien à regarder, elle se dénie l’éternité  …  Des soupirs sur la peau, des souvenirs dans un sac à main, le cœur sur la main cherchant sans fin son lendemain, je ne vois que des larmes gonfler les affluents, des visages congestionnés … J’entends les cris de nos aïeux dans la nuit. Quand je rêve, je vois des zombis dans mon lit, êtres humains où êtes vous ? Racontez moi le langage de votre vie …

 

 

 

 Eh je vous salue !

Coup de cul du french cancan !



06/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres