La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Chut ...


 

La nuit se fait silence, larmes anonymes, espionne du lac de mes yeux, miel de solitude. Refrain laissé à l’abandon sur la rampe du temps, firmament de draps déployés, souffle le vent de minuit, duvet de mai où ma couche friponne a perdu le satin de ma peau. Peau de pêche d’un  nuage d’été où un ange a chassé un court instant, l’éternité, falsifié la beauté. Il suffirait d’un presque rien et la lune se ferait ciné de mes jeunes années …  

 




01/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres