La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Dilemme … Ou … Quel toupet !

 

 

 

Texte 1 :

 

Abysse de conscience …

 

Il fait si froid ce soir, l’âme apeurée comme un rat pelé, il a si froid ce soir … Il manque de courage pour croire en l’éternité. Sur cette terre malade, lèpres falsifiée, il part sans bagage mais la terre garde toujours ses rondeurs dans sa mémoire, pauvre femme devenue traînée de poudre, traînée abandonnée où des filles de joie tristes ont sombré, tiraillé sans respect, putain quel sale quartier de lune … Et cette douleur incluse qui fait flâner sa nuit.

 

 

Texte 2 :

 

Flirt avec le noir.

 

Comme un enfant, fais un tour de ronde sur le livre de ta vie. D’un regard de titi veille tendrement  sur tous les chapitres inscrits. Sois Gavroche … Sifflote sur chaque page un petit air comme une grande balade sur les trottoirs parisiens … Si la reliure de ton manuscrit n’est pas d’or, elle te relie d’ores et déjà  … Sois le goéland  les ailes déployées, poussant ton cri de liberté. Et dans ton prisme de froid aperçoit le long poème du soleil et ton cœur resplendira tant que ton âme brillera … Et laisse gesticuler cette douce muse où  danseront tes notes noctambules, ta nuit sera alors douce et infuse.

 

 

Si vous cliquez sur j’aime, google ou twitter. Il faudra que je devine si c’est pour ma prose ou ma poésie. Mais je crois que le mystère sera vite élucidé.

 

 

 



05/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres