La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Drapé d’Angélus.

 

10395197_713880098705833_1961472866992209978_n.jpg

 

 

 

Il y eut cette ivresse, celle d’une nuit d’été où nos cœurs gercés furent assemblés. Un grain de beauté sur la voûte céleste là où le soleil fait deuil et offre à la lune ses aveux de lumière. Cette main se faufilant au gré de mon corsage, dégrafant à tout vent l’amour à travers l’âge. Ce petit fruit devenu sauvage à trop boitiller  sur ses tallons aiguille, à jouer trop souvent au colin-maillard de la vie. Un nu fenêtre ouverte où l’étoile du berger scintillait de promesses, centaurée sur l’oreiller, couche nacrée. Á l’aube, le regard argenté, flottait dans mes prunelles le diadème d’Orphée. Sur ta poitrine gisait un restant de musique de nos jeux interdits.        

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 

 



15/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres