La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Drapé de prunelle.

 

 

 

martine100.gif

 

 

 

 

 

Laisse-moi plagier les larmes de ton sourire, danse d’immortelle et m’enivrer de ce lac frémissant sous tes paupières, passerelle du temps. Je grignote de mes lèvres la brume perlant  de tes cils écluse de tes soupirs. Mes ailes d’oie sauvage n’ont  aucune crainte de la mousson, dentelle des saisons. Le vent d’autan entonne le prélude des bruines automnales, une mélopée hivernale apprête son mouchoir,  mon cœur est sans gouvernail.        

 

 

 

 

 

 

signature_3.gif

 



06/07/2015
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres