La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Fichu d’un brouillon …

 

 

 

7e95693c.gif

 

 

 

 

 

 

Le matin a ouvert ses volets depuis longtemps mais mes prunelles rideau tiré, s’abandonnent à l’oisiveté, s’adonnent  au flegme du mois de septembre. S’annonce le feuillage automnal bras en filigrane de l’hiver latent. Ma main s’ouvre  péniblement en sa paume un bleuet séché, les automnales de mon cœur … Linge blanc repassé, ressasser la rosée, l’échappée de nos veillées, brindilles de bohème, l’amour sait … Ecris-moi un je t’aime même si l’espérance s’en va, va le pas des amants, sur un chemin d’antan  jamais le vent n’en rapporte autant châle de printemps.

 

 

 

 

 

signature_10.gif



01/09/2015
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres