La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Glaneur de fleurs.

 

 

6b25f668098c48b15e5aea199d239144.gif

 

 

 

 

-« Eh ! Margot ! Je reviendrai te conter fleurette, un brin de jasmin entre mes doigts, cueillette de bohème, chassant chagrin de ton chemin. »

Il avait cette tendresse d’enfant, s’égouttait dans ses yeux  le vent d’automne, celui qui parsème les feuilles mortes. Un sourire chatouillait ses lèvres où le peu s’abandonnait phare à prunelle. Un rêve en jachère bordait son soleil, il disait que la terre était une marchande de bonbons acidulés aux quatre saisons. Dans son panier de petit maraudeur, quelques odeurs : celle du foin après l’amour, d’un jupon retourné … Il tirait  à la courte paille les marguerites  de ses étés.    

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



29/05/2015
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres