La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Jardin d'automne ...

 

Je livre bataille, le livre de mes maux ouvert, à demi enseveli au creux de mon destin comme une feuille morte se cache sous la neige pour ne pas se voir flétrire. La page blanche d’une vie s’écrit entre quatre saisons. Sur le dernier chevalet d’un peintre gémissent quatre planches et quelques clous …

 

 

 



08/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres