La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Juste une question !

 

 

Suis je adorable ou bien alors minable ?

Je ne suis qu’artisan de vie.

Et demain, nous serons

un peuple d’immortelles

ouvrant leur corolle

comme un sacrifice aveugle.

Dans la main du plus grand mendiant, nous mendierons notre pain.

Nous quémanderons l’eau de source.

Le regard éteint par notre insouciance.

L’air hagard sur un quai de gare, 

le dernier train a du retard,

trop de cadavres jonchent ses rails.

 



18/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres