La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

La cellule de ses reins.

1901409_593299684097209_597078123_n.jpg

 

Il était un matin, ce fut un jour, l’aujourd’hui d’un destin.

 

Le temps en espadrille, talons aiguilles  et quadrille, désespoir et brindilles, les heures vacillent. 

 

Rouler dans la farine, des aiguilles de pin, résine dans les cheveux, des bas résille volent, bon pain.

 

Des amours, une horloge et Venise qui gondole, les gondoliers moroses et le cœur qui rit jaune.

 

Bague au doigt s’indigne et se résignent menottes.

 

Déferlantes sur tes seins et les oiseaux du Nil y picorent bon train, un radeau et sa muse et la vie et son chien …

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 



03/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres