La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Le petit marseillais.

 

 

champ-la-marseillaise-chantee-par-mlle-rachel.jpg

 

 

 

 

 

De port en train s’entrelacent les dimanches, un petit air de connivence. Allez maestro ! Joue moi encore tous les sanglots de novembre... Ta chemise blanche étendard du grand boulevard, tu es cet oiseau sur la branche, merle charmeur. Flirte la fièvre, un bout de trottoir et ta main charme toutes ces fesses à scandale... Paname à la brise du meneur de louves... Toutes ces rames bohémiennes, joyeux métro. Un corsage au trémolo et tu mouilles le maillot... Une lettre à Mira dans le corridor ; la caresse d'une chandelle, son corps y dort. Toutes ses faiblesses de demoiselle, petite marchande de violettes. Une glace à l'italienne et refleurissent les valses de Vienne, reviennent tes couches vagabondes, tous ces étés illusionnels. Tremblote ton cœur et me revient ta main chercheuse charnelle et tes couilles molles de sentiers battus s’endorment au premier geste d'amour.

 

 

* Le surréalisme d'un écrit...

Le hard existentiel ne le cofondez pas avec un récit autobiographique.

J'ai mis en vente ici :  Les fleurs de mon mal.

 

Il y aura un tome 2. Cherchez la logique ou la fiction littéraire, allégorie d'artiste.

 

 

 

 

 

 

 

 

artfichier_94307_6930544_201702152805664.gif



18/02/2018
17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres