La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

LE SAVOIR-VIVRE !

 

 

Si le souffle du temps altère le corps de l'être humain c'est pour marquer son passage.

Si l'ennui vous prend par la main, c'est que vous avez vécu. Et les traces de ce vécu vous inculquent un savoir être, un savoir exister, un savoir être là.

Être là pour quelque chose, pour quelqu'un ou peut être simplement pour soi-même.

Comme l'a écrit Shakespeare : "être ou ne pas être.", moi je dis :

Être là, las, ou ne plus être là !

Paraître, puis disparaître, soudain réapparaître.

Ne plus savoir où être et si être un être et partir en fumée pour se sentir enfin être !

Être une chose, un tas de cendres.  Être enfin un être qui s’identifie à quelque chose, à un être chose, à un être mort devenu enfin être en une simple chose !

 



15/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres