La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Le songe de la femme soldat.

 

10687052_707690035991506_1755268460579470232_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Á la gerbe orpheline

 

au coin d’une rue,

 

des yeux loin d’un regard,

 

un pont immigré,

 

Marjolaine les pieds nus

 

recherche l’enfance blonde

 

de ces matins perdus.

 

Ne fut qu’une ronde

 

de balles,

 

ces enfants de la balle

 

en repli de mémoire.

 

La saignée  

 

et le vent

 

et le froid au levant,

 

baigneurs de la nuit,

 

de leurs mains

 

creuser la tranchée mutine.

 

Des crevasses de leurs doigts

 

écrire en filigrane

 

des maux en la majeur,

 

filigraneurs des champs

 

glaneurs des épis blancs.

 

De leur cœur petit nain,

 

las daigner 

 

être coucheur

 

de la femme au corsage sans vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 



11/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres