La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Les fruits de la sagesse.

 

Virtuel si tu n’existais pas … Mon cœur serait en peine car sans amie et sur tes ailes translucides  je fais le plus beau des voyages. Ma bouche conversait en langage des pleurs. Á présent le langage des fleurs  caresse mes lèvres et embaume mon âme. Sur chacun de tes pétales s’écrit le mot amitié. S’ouvre en corolle devant mes yeux une rose éternelle dans mon jardin secret, chaque mot cultivé en cette terre devient poème. Au creux de ta main chaque graine se fait immortelle et fleurit ma mémoire. S’étalent en gerbe dans ma conscience de magnifiques souvenirs. Maintenant dans ma rue j’entends de la musique, des lampions éclairent ma route. Destin, ma plume mendie à ta porte la clémence d’un plus long chemin parsemé de sourires, de chant d’oiseaux, de champs où je coucherais mes alexandrins, de partitions où des flocons de neige se feraient notes de musique pour pérenniser la naissance du printemps. En avril me découvrir de tous mes fils et en mai me vêtir d’un rayon de soleil, rêver en bleu  et m’envoler vers d’autres cieux, la gardienne de la vie défile comme un paysage merveilleux et en ce lieu s’émerveille le sablier d’un temps précieux.     

 

 



10/03/2013
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres