La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Les plaisirs d'être femme ...

 

 

 

 

gifs animés femmes

 

Hum, hum, Dieu créa la femme … Je ne sais pas pourquoi mais il le fit ! Certainement pour que l’homme ne s’ennuie pas … Forcément ça occupe cette petite chose là ! Pour complaire à tous ses caprices, il en faut du temps … Satisfaire son besoin de tendresse, ça aime les caresses ces petites bêtes … Ensuite pendant neuf mois, c’est pénible ! Elle veut des fraises même en plein hiver …  L’oreiller est trop raplapla, elle a mal dans le bas du dos, c’est de la faute à son fauteuil trop vétuste ! Le lit est mou ! En plus elle a été obligée d’arrêter de fumer …  Ah la la ! Quelle vie de patachon ! Puis elle devient mère avant tout ! Le petit mari se languit dans son rebut alors parfois, il va tailler causette à la voisine et faire un petit tour au bistro … Ça elle n’aime pas trop !  En guise de lui montrer ses dessous elle lui crie dessus, voilà leur vie est sens dessus dessous !  Quinze années se sont écoulées … L’enfant a grandi … Être ado ce n’est pas rigolo ! Je veux faire comme papa et maman mais ils ne veulent pas me donner la recette pour atténuer mon acné. Les hommes sont des sentimentaux, ils coupent le cordon dès la naissance en tremblant mais ils le font spontanément tandis que les femmes sont conservatrices, elles le recollent pendant vingt ans ! Elle a besoin aussi parfois de changer de décor, la petite femme … Un peu sel dans la soupe, le pain quotidien, quelle barbe, en voilà encore une, décidément cette contamination fait des ravages ! Un virus purulent atteint la majorité des femmes de quarante ans, il se nomme la crise de la quarantaine, ben il faut que ça se passe … La puberté n’est pas sans virage, quatre décennies non plus !  Des petites virées en boîte de nuit, la vaisselle dans l’évier, pour la poussière c’est bon qu’elle reste coller  au chiffon !  La ménopause la met en pause, certes elle prend la pause … Mais quelle effigie mes frères ou plutôt mes sœurs ! Au dernier tournant de son existence, la marchandise se gâte … Afin de camoufler les petits défauts, un peu de peinture et une petite gaine, plus de jupette ! Pour rendre un plus coutumier l’atmosphère, jogging  agrémenté de pantoufles renforce momentanément la monotonie de l’accoutumance, bien sûr ça ne dure qu’un temps … Soixante dix balais plus besoin de transistor, la fréquence reste toujours  la même, bloquée sur France inter, la France s’enterre, ses oreilles requièrent d’être appareillées  mais elle reste toujours aux aguets, sacrée bonne femme !   

   

 




2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres