La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Loin de ta main ...

 

Je voudrais t’arracher un sourire

 

puis courir

 

et voler

 

pour l’accrocher,

 

à la cime

 

du firmament,

 

le faire resplendir

 

aussi fort que mes sentiments en rivière,

 

que tes maux, diamants d’amants.

 

Et m’évanouir,

 

me fondre dans l’océan

 

devenir tendresse,

 

au fond des mers,

 

je me laisserais échouer,

 

ivresse du grand bleu,

 

rien que du bleu

 

dans mes yeux.

 

Je me ferais maîtresse

 

des cieux

 

en m’inventant de nouveaux dieux,

 

mes mots comme une caresse

 

seraient azur d’un cœur qui bat pour deux.

 

Être  nacre de Naples,

 

nappe de perles

 

pendue dans le vide du pont des soupirs,

 

asservie à un temple,

 

cordon frêle

 

entre toi

 

et moi.

 

 

 



02/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres