La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Ma quête.

 

 

 

Oh toi la vie,

 

fille aux yeux

 

de comédie,

 

amante détruite,

 

je t’aime …

 

Je t’aime aussi !

 

Dans ton grand lit,

 

je me perds, éblouie

 

dans tes draps  de l’oubli,

 

partagés et heureux.

 

Fascinée et meurtrie,

 

je cueille tes fruits

 

et ton ennui,

 

ton envie

 

 de rire,

 

de fuir

 

et de partir

 

tout au loin

 

dans la nuit,

 

tu restes

 

mon témoin.

 

 



06/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres