La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Poème de rue ...

 

 

 

 A Neige !

Tu es arrivée un beau matin !

Chassant mon chagrin…

Point ! Je t’attendais…

Le même regard que le mien : d’un chien perdu sans collier …

D’un clin d’œil clandestin nous sommes les alliées !

Tu te mourrais de faim !

J’attendais la fin…

D’un langage incertain nous nous sommes comprises.

A nos caresses indociles nous nous sommes soumises…

A nos mœurs incolores nous nous sommes ralliées !

D’un aveu indolore nous nous sommes soignées !

Toutes deux les yeux verts, balayer nos vies d’un revers…

D’un miaulement serein tu m’as tendu la main !

Sur ton pelage immaculé… Un chemin de tout, de rien!

 



22/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres