La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Tramontane.

 

 

 

maxresdefault.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Môme aux seins nus entre tes bras, non ! N'écoute pas le temps qui use les draps blancs... Hydromel sur les lèvres, taffetas de fièvre, Viens ! Étouffons la lumière, chandelle d'un sept ciel, glisse ta main, tremblent tes doigts. L'étoile du matin bohémienne sur mes hanches, le mistral souffle au loin... Nos aubes fugitives me reviennent, traîne du vent d'autan, serions-nous devenus fous ? Cueillir la rose au solstice d'hiver, aux hautbois d'une clairière flirtent mes reins, mélancolique girl, robe blanche et ballerines valseuses éphémères. Tout la-bas à touche-touche de ta chemise nos gestes se redessinent, jazz swing man, s'envole guenille libertine mon vieux jupon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/signature_10_5289849.gif

 

 

 



22/03/2018
20 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres