La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Allô la vie ?

 

5.6. mer 3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je souffre d'un coup de froid au cœur ce souffle froid. Un souffre-couleur, un soufre-souffle, une petite gelée à l'onglée d'un rêve. Une p'tite gêne au bord des veines et mes larmes s'épellent cendres. Et ta bouche était le berceau de mes lèvres et tes sourires étaient les colocataires de mes ivresses. Allô la vie... Mes mots égarés au creux de ma gorge je ne sais plus parler, mes battements de cœur se meurent dans les gorges profondes... Sans l'écho de ta prunelle l'aurore n'est  plus qu'un réverbère, tous les cinés sont dérisoires. À l'eau la vie !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://static.blog4ever.com/2006/01/94307/pop_5289827.gif

  

 

 

 

 

 

 

 



17/05/2017
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres